Vous êtes ici : > Accueil > Editorial du n° 243 - Janvier - février 2016

Editorial du n° 243 - Janvier - février 2016

03/03/2016 15:15 par Bernard Gillet

Burn-out

Le député Benoît Hamon vient de déposer une proposition de loi visant à faciliter la reconnaissance du syndrome d’épuisement professionnel.

En France 3,2 millions de français sont exposés à un risque élevé de burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel.

Ce syndrome frappe sans distinction, cadres et simples employés, salariés du public comme du privé. Il est la conséquence d’un trop plein de travail, d’un trop plein de pression qui mènent des hommes et des femmes à l’effondrement. Pour faciliter la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle, il faudrait créer un tableau de maladie professionnelle, ce qui suppose un accord des partenaires sociaux et de longs délais.

L’autre solution consiste à faciliter l’instruction et la reconnaissance individuelle des cas de burn-out par les comités régionaux de reconnaissance des maladies professionnelles. Aujourd’hui, engager une telle procédure pour un salarié nécessite un taux minimum d’incapacité permanente partielle (IPP) de 25 %. En pratique, ce seuil élimine l’écrasante majorité des cas de burn-out. La proposition de loi vise donc à supprimer ce seuil d’accès.

Dans son livre blanc sur l’indemnisation des victimes du travail, la FNATH avait fait cette proposition. Mais si elle venait à être adoptée, il faudrait revoir le fonctionnement des CRRMP, afin de les rendre homogènes sur l’ensemble du territoire et compétents sur ces questions. De plus cela pose la question de l’utilité de maintenir un tel seuil de 25% pour les autres pathologies : la FNATH demande sa suppression pour tous les accidents du travail et maladies professionnelles.

De son côté Marisol Touraine a annoncé la création d’un groupe de travail pour mieux définir le burn-out, confirmant ainsi la stratégie bien connue : quand on ne veut pas traiter une question, le plus simple est de créer une commission.

Arnaud de Broca



Partager

Les commentaires sont fermés.

Réalisé avec © Franceasso.org