Vous êtes ici : > Accueil > Editorial du n° 227 - Mai 2014

Editorial du n° 227 - Mai 2014

20/05/2014 10:41 par Bernard Gillet

Rigueur

Les plans de rigueur se succèdent et vont toucher cette fois pleinement les personnes retraitées même si quelques assouplissements ont pu être trouvés dans le cadre du débat. Entre le gel de certaines prestations ou des revalorisations légères, les accidentés de la vie ne « sont pas à la fête » ! Mais la réduction des dépenses publiques de 50 milliards en 3 ans et de 11 milliards de la dotation de l'État aux collectivités d’ici 2017 (soit 3 milliards par an) vont avoir des conséquences importantes pour les associations, qui seront nombreuses à disparaître. Telle est l’inquiétude exprimée par le collectif des associations citoyennes, dont fait partie la FNATH. A se demander si les pouvoirs publics ignorent les richesses produites par la très grande majorité des associations : développement humain, démocratie et participation à la vie de la cité, renforcement du lien social et épanouissement des personnes. Paradoxalement, cette annonce tombe au moment même où le Premier ministre affirme qu’il a besoin des associations pour gagner la bataille de l'emploi et reconstruire l'espérance, notamment dans les quartiers et les territoires ruraux ou périurbains où le désarroi gagne chaque jour du terrain. La suppression des actions de prévention et de lien social génère des coûts bien supérieurs de maladie, de sécurité, d’action de réparation, etc. Mais cela ne semble pas devoir être pris en compte !

Arnaud de Broca



Partager

Les commentaires sont fermés.

Réalisé avec © Franceasso.org