Vous êtes ici : > Accueil > Editorial du n° 224 - Février 2014

Editorial du n° 224 - Février 2014

04/02/2014 14:51 par Bernard Gillet

MDA ou pas ?

Derrière ce sigle, se cache l’un des débats qui agite beaucoup en ce moment départements, associations et gouvernement, notamment dans le cadre des négociations en cours sur le projet de loi sur l’autonomie. Faut-il constituer des maisons départementales de l’autonomie (MDA) qui remplaceraient les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) ? Les départements y sont favorables. Après quelques expérimentations dans certains départements, de plus en plus de MDA se multiplient. Il va de soi qu’une plus grande cohérence et coordination des politiques d’accompagnement de l’autonomie des personnes handicapées et des personnes âgées a tout son sens, en particulier sur les questions liées à l’aménagement du logement ou la prise en charge de l’aide humaine. Mais cela ne peut se faire à n’importe quelle condition. Il semble indispensable de maintenir le statut de groupement d’intérêt public, qui permet d’éviter que les MDPH/MDA deviennent des services centralisés des départements, ce qui ne peut que renforcer l’inégalité de traitement sur l’ensemble des territoires. Les départements les plus riches étant sans doute plus à même à poursuivre une véritable politique sociale. Mais surtout une telle approche nécessite d’abord de réfléchir à une véritable prestation universelle quel que soit l’âge pour sortir de la situation ubuesque qui conduit une personne handicapée à devenir une personne âgée, après 60 ans… Un horizon sans doute encore lointain, mais qu’il faut conserver en objectif

Arnaud de Broca


Partager

Les commentaires sont fermés.

Réalisé avec © Franceasso.org