Vous êtes ici : > Accueil > Editorial du n° 221 - Novembre 2013

Editorial du n° 221 - Novembre 2013

02/11/2013 10:20 par Bernard Gillet

L'Etat renonce
 
L’Etat avait été condamné par la justice, le 7 octobre, à trouver d’urgence une place à une jeune handicapée, Amélie, sous peine d’une astreinte de 200 euros par jour. Mais, quelques jours plus tard, en même temps que l’annonce qu’Amélie allait être accueillie dans un établissement, l’Etat faisait appel de cette décision, pour éviter que cette histoire ne donne des idées à d’autres personnes. Cet appel avait suscité de très nombreuses critiques, mal vécu par l’ensemble des personnes handicapées, qui y avaient vu une attaque indirecte contre elles. En effet, l’Etat refusait de se soumettre à la justice. Au lieu d’être aux côtés des personnes handicapées, il devenait leur adversaire. Ainsi, le souffle suscité par le récent comité interministériel du handicap avec une feuille de route complète, même si elle renvoie à de multiples groupes de travail et de concertations, était retombé en une fraction de seconde. Tels sont les arguments exposés par l’ensemble des associations à Marie-Arlette Carlotti : au-delà des considérations juridiques, l’appel constituait une faute politique. Finalement, l’Etat a renoncé à faire appel, s’engageant à traiter de manière particulière les cas aussi difficiles. Reste maintenant à voir ce qu’il sortira de cette décision. Mais les associations de personnes handicapées ont pu encore montrer qu’unies, elles peuvent peser. Solidaires et efficaces !
.
Arnaud de Broca


Partager

Les commentaires sont fermés.

Réalisé avec © Franceasso.org